Actualités de la palombière en vidéo

Vous allez maintenant découvrir que chaque saison rythme la vie de la palombière au Domaine de Maysou-Haut. En hiver se sont les coupes de bois. Au printemps on commence à préparer les piquets pour les armatures, et parallèlement on dresse les pigeons. En été on s'occupe des infrastructures, de l'élagage, du nettoyage et du camouflage. A l'automne c'est l'heure des derniers réglages avant la chasse, afin d'être fin prêt pour la migration des palombes.

Les chaussettes, vous connaissez ?

Dernier bricolage de l'année une mécanique spécifique avec une forme en plastique que l'on associe avec un appeau pour être mis en place dans les peupliers quand il n'y a plus de feuilles en fin de saison. Ici il y a une chaussette sur la forme afin de lui redonner une seconde vie. Avantage : elle ne brille pas avec la rosée du matin contrairement au plastique. Le réalisme est étonnant et bien supérieur aux couleurs des formes en plastique.

La chasse par brouillard, une chasse captivante...

La chasse à la palombe par brouillard est une chasse atypique qui nécessite une excellente oreille. Car oui, on "chasse à l'oreille" car on ne voit pas les palombes dans le brouillard. Quand on entend un vol, on sémère les mécaniques d'appeaux qui sont sur de grands balanciers afin que les pigeons claquent fortement des ailes. Le bruit généré attire les palombes en vol qui reviennent vers les arbres de pose. Une chasse passionnante et pleine d'adrénaline. L'astuce étant de ne jamais trop insister sur les appeaux.

On arrive à la quille !

Çà sent la fin de saison. Encore un dernier week-end pour voir et poser quelques palombes et se faire plaisir. Ce fut une saison normale avec un début de passage précoce des le 24 septembre et une fin comme autrefois à la mie novembre. Cette année nous avons eu beaucoup de glands ce qui n'était pas chose gagné d'avance suite à la grosse gelée tardive du mois de mai. Qui dit glands, dit palombes et je dois dire que cette année nous étions chanceux, car en plein dans la veine de migration. Du spectacle avec d'énormes vols supérieurs à 10 000 palombes, certes imposables car trop gros, mais au moins du spectacle plein les yeux. Cependant je constate maintenant depuis plus de 15 ans que le couloi

Le secret de la potence qui supporte la mécanique en haut des arbres.

J'ai pour habitude de les fabriquer en fer pour des questions de résistances par rapport à celles en bois. Le fer utilisé, est soit du tube carré de 2 cm de côté ou en 2.5 cm quand les mécaniques à mettre en place sont lourdes. La poulie en métal intégral, elle ne change pas on reste dans de la norme standard que l'on trouve dans le commerce. La langueur de la barre varie entre 1.4m et 1.6 m en moyenne, et 1.2m pour la jambe de force. 2 couches d'antirouilles mat sont nécessaire. Pour fixer mes fil de fer je soude des boulons sur la partie hautes afin de faire passer mes fils dans les trous et de les faire ressortir par dessus et de les entortiller autour du boulon. Ainsi pour l'élagueur ce

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
Rechercher par Tags
Archives
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now